Déclaration d’arrivée et de présence / étrangers

Contenu

QUI ?

Tout ressortissant en provenance d’un pays tiers (non-européen) pour un séjour touristique en Belgique (moins de 3 mois) doit se présenter à l’administration communale du lieu où il loge dans les 3 jours ouvrables qui suivent son arrivée, sauf s'il loge à l'hôtel, s'il est hospitalisé ou s'il est détenu. Si tel est votre cas, sur présentation des documents nécessaires pour entrer dans le pays (passeport national, visas,…), la commune vous délivre un document intitulé « déclaration d’arrivée » dont la durée de validité varie en fonction des documents présentés.

Tout citoyen européen, issu de l'Espace économique européen ou tout citoyen suisse pour un séjour de courte durée en Belgique (moins de 3 mois) doit se présenter à l’administration communale du lieu où il loge dans les 10 jours ouvrables qui suivent son arrivée, sauf s'il loge à l'hôtel, s'il est hospitalisé ou s'il est détenu. Si tel est votre cas, sur présentation d’un document d’identité, la commune vous délivre un document intitulé « déclaration de présence » dont la durée de validité est de 3 mois.

FAUT-IL SE DÉPLACER ?

Oui, vous devez vous présenter au service Etrangers.

QUE FAUT-IL APPORTER ?

Pour une déclaration d’arrivée non-UE :

  • Votre passeport national en cours de validité.
  • 1 photo d’identité.

Pour une déclaration de présence : votre passeport ou carte d’identité nationale.

PRIX

Pour une déclaration d’arrivée : 10 €.

Cette démarche est gratuite pour une déclaration de présence.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

La déclaration d’arrivée n’est ni un document d’identité ni un document de séjour. A l’approche de son expiration, le ressortissant en provenance d’un pays tiers qui souhaite prolonger son séjour en Belgique doit se présenter à l’administration communale du lieu où il loge avant la date d’échéance du document. Sur instructions de l’Office des étrangers, l’administration communale pourra, le cas échéant, prolonger le document.

Attention : votre photo d’identité doit être conforme aux critères définis par l’Organisation de l’Aviation civile internationale (OACI).